top of page

Qu'est ce qui génère un état modifié de conscience (EMC) ?

Les États Modifiés de Conscience ou EMC sont des expériences mentales qui se démarquent de notre état de conscience habituel, élargissant ainsi notre perception et notre compréhension du monde, des autres et de nous-mêmes. Ces états peuvent être atteints à travers diverses approches qui ont été le sujet de nombreuses études scientifiques et peuvent comporter des avantages, tout en présentant également des conséquences potentielles.

A travers cet article, nous allons plonger dans l'univers des EMC, explorer les méthodes pour y parvenir, survoler les recherches scientifiques, et voire les bénéfices et les retombées associées à ces expériences.



Qu'est ce que les états modifiés de conscience ?

Définition des États Modifiés de Conscience


Les EMC se caractérisent par des expériences mentales qui diffèrent de l'état de conscience ordinaire. Ils peuvent se manifester par des altérations de la perception, de la pensée, de la mémoire et de la conscience de soi. Ces états peuvent être spontanés, tels que les rêves, ou induits comme par le biais de pratiques, méditation profonde ou avec la prise de substances.

Il existe une variété d'EMC, chacune possédant des caractéristiques distinctes :


  • Les rêves lucides qui permettent au rêveur de prendre conscience de son état onirique influençant, parfois, le déroulement du rêve volontairement.

  • La méditation profonde qui peut mener à un EMC caractérisé par une concentration intense et une sensation d'unité avec l'univers. C’est le cas, en particulier, lorsqu’elle est orientée vers une volonté d’élévation spirituelle. La méditation profonde peut induire un état d’apaisement quasiment hypnotique, bercé par les sensations corporelles qui fluctuent avec la visualisation. Cet état est généralement atteint lorsque la méditation est orientée vers un relâchement et un apaisement de l’esprit et du corps.

  • L'hypnose qui crée un état de conscience modifiée où le sujet devient plus réceptif aux suggestions. Il est induit par une source externe, comme un thérapeute, afin d’explorer l’inconscient et guider le patient vers une modification de la perception de son problème où tout simplement sa libération.

  • L'état hypnotique qui se caractérise par une réduction de la conscience de soi, une plus grande suggestibilité et une sensation de détachement. Il se rapproche de l’état de méditation qui vise à se détendre.

  • Les expériences psychédéliques, notamment dues à des substances psychédéliques, comme le LSD et la psilocybine (champignon hallucinogène), induisent des EMC avec des altérations profondes de la perception, de la pensée et de la conscience de soi.


Les EMC ont été explorés et pratiqués depuis des siècles au sein de traditions spirituelles, mystiques et chamaniques. Ces expériences ont été considérées comme des moyens d'accéder à des dimensions spirituelles ou de voir la réalité d'une manière différente de celle de la conscience ordinaire. Dans ces pratiques on retrouve le yoga qui occupe une très grande place dans le monde et la médiation.


Des recherches ont montré qu’une pratique régulière de la méditation améliore les aspects suivants :

  • Les capacités visuelles spatiales

  • La mémoire de travail

  • La durée de la concentration

  • Un état amélioré d’auto-compassion et de bien-être

  • Une amélioration de la prise de décision qualitative

  • Une diminution de la douleur et de l’inflammation, etc…

L’hypnose n’est pas en reste non plus, avec des améliorations similaires notamment sur la douleur, l’apaisement de l’esprit et la sensation de bien-être.


Différentes approches pour atteindre les EMC


Les méthodes pour atteindre les EMC sont donc nombreuses et varient en fonction de l'objectif souhaité. Il existe néanmoins 2 catégories : les approches naturelles et les approches induites.


Les approches naturelles

  • La méditation est une pratique visant à apaiser l'esprit et à accéder à un état de conscience dit plus élevé. Différentes formes de méditation, telles que la méditation de pleine conscience ou la méditation transcendantale, peuvent être employées.

  • Les rêves, notamment les rêves lucides, sont des EMC spontanés survenant pendant le sommeil.

  • Les pratiques spirituelles : certaines pratiques religieuses, comme la prière ou la danse rituelle peuvent engendrer des EMC. Elles s’apparentent à des méditations par l’aspect répétitif d’une prière où d’un mouvement, proches des mantras où d’autres exercices de méditation.

  • Certaines techniques de respiration profonde, augmentant significativement le taux d’oxygène sanguin peuvent modifier l’état de conscience.

Les approches induites

  • L'hypnose est une technique où un praticien guide une personne vers un état de conscience modifiée, généralement dans un but thérapeutique.

  • Les substances psychédéliques comme le LSD, les champignons hallucinogènes et l'ayahuasca peuvent induire des EMC profonds, transformant radicalement la perception et la pensée.

  • Les agents anesthésiants comme le protoxyde d'azote peuvent provoquer des EMC. Il est employé en médecine notamment pour la chirurgie. Mais son utilisation est en baisse et ce sont souvent des mineurs qui l’utilisent afin pour se droguer avec des shoots de protoxyde d’azote.


Les approches scientifiques des EMC


Ces dernières décennies, les EMC ont suscité un intérêt croissant au sein de la communauté scientifique. Des recherches ont permis de mieux comprendre ces états, leurs mécanismes et leurs impacts.

Les études en neurosciences ont révélé que les EMC sont associées à des modifications dans l'activité cérébrale. L'IRM fonctionnelle a montré que la méditation profonde et les expériences psychédéliques engendrent des modèles distincts d'activité cérébrale.


L'utilisation de l'hypnose dans le traitement de divers troubles tels que les phobies, les traumatismes et la douleur chronique, a fait l'objet de nombreuses études. Les résultats suggèrent que l'hypnose peut être un outil efficace pour améliorer la santé mentale et physique.


Les psychédéliques ont été récemment étudiés en psychiatrie. Des recherches ont montré que la psilocybine, par exemple, peut avoir des effets bénéfiques dans le traitement de la dépression, de l'anxiété et du trouble de stress post-traumatique (TSPT).

Nous pouvons ajouter d’autres traitements médicamenteux comme les anxiolytiques et les antidépresseurs qui altèrent la perception de préétablie d’un sujet, mais a des fins thérapeutiques, en réduisant l’impact de ses émotions et perceptions qui nuisent à son équilibre.


Les EMC sont également explorés dans le contexte de la spiritualité et du développement personnel. Les expériences psychédéliques ont été étudiées pour leur capacité à provoquer des expériences spirituelles profondes.


Les avantages des EMC


Les EMC peuvent présenter des avantages potentiels pour la santé mentale, le bien-être et la compréhension de soi. De plus, comme cité précédemment, les EMC permettent des améliorations de l’équilibre psychique et corporel.

Les états modifiés de conscience aident également à réduire le stress et l'anxiété d’une manière généralisée. Par exemple, ils provoquent une réduction de la dépression notamment lorsque le patient est résistant aux traitements standards.

Les EMC améliorent la créativité, en particulier grâce aux expériences psychédéliques qui augmentent la pensée divergente de l’hémisphère droit. Les états modifiés de conscience permettent aussi une exploration de la conscience de soi plus approfondie, aidant les individus à mieux comprendre leurs émotions, leurs motivations et leurs modèles de pensée. Cela peut même amener à une expansion de cette conscience.


Certaines personnes rapportent avoir vécu des expériences spirituelles profondes et une expansion de leur compréhension de la réalité grâce aux EMC.


Les conséquences et risques associés aux EMC


Malgré les avantages potentiels, les EMC comportent également des risques et des conséquences à prendre en considération. En voici quelques exemples :


Les risques psychologiques, notamment lorsque les EMC sont provoqués par des substances psychédéliques, entrainant des épisodes de confusion, d'anxiété ou de panique pouvant perdurer dans le temps si les dégâts psychologiques où neuronaux sont trop grands.


Les risques physiques, engendrés par les expériences hors du corps par exemple, pouvant entraîner des accidents ou des blessures physiques si la personne perd la conscience de son environnement.

La dépendance soit dû à l’accoutumance à des substances psychédéliques, soit dû au plaisir engendré par l’EMC qui devient alors un refuge à une réalité trop douloureuse.


Les risques mentaux, en effet certains troubles psychiatriques comme la schizophrénie peuvent s’aggraver par l’utilisation des EMC, notamment les substances psychédéliques.


Le Processus Neurolink et les états modifiés de concience


Concernant le Processus Neurolink, une question assez récurrente nous est posée : « à quoi peut-on comparer cette technique ?

Il ne s’agit pas d’une technique comme les autres. En effet, l’approche du thérapeute et les transformations engendrées sur les patients sont très spécifiques au protocole.

Lors d’une séance, il y a plusieurs étapes au Processus Neurolink, ce qui modifie à plusieurs niveaux l’état de conscience. Cependant, l’étape essentielle consiste à permettre au cerveau de prendre conscience d’une mémoire émotionnelle fixée au cours d’un traumatisme, physique, émotionnel, infectieux, ou autre.

Cette étape est cruciale au recouvrement par le patient, d’un équilibre plus proche de sa physiologie et de ce fait, d’une libération des conséquences de ce stress somatisé.




Ainsi, lors du protocole, le thérapeute va induire par des techniques tissulaires, un EMC unique qui va permettre au cerveau de classer l’information. Au cours de cette phase, le cerveau modifie son activité corticale et profonde, permettant l’apparition d’ondes spécifiques du sommeil lent léger, lent profond et paradoxal, en seulement quelques minutes et sans réel endormissement du patient.

Outre la particularité d’observer des ondes thêta, delta, sigma et des ondes en dents de scie, (chose qui n’est pas physiologique chez l’humain éveillé), l’essentiel des modifications sont unilatérales. Ainsi, lors de tests pour un protocole d’essai clinique, nous avons pu observer toutes ces spécificités qui n’ont jamais été observées chez l’humain.


Il s’agit là d’une sorte d’hypnose plus profonde et plus ciblée sur la mémoire traumatique du patient, mais sans sa participation consciente où cognitive, puisque cet EMC est induit par des techniques tissulaires. Nous pouvons donc la classer dans les techniques induites.

L’équipe Neurolink met tout en œuvre, sur le terrain, pour réaliser un essai clinique afin d’officialiser ces découvertes.


Les États Modifiés de Conscience représentent un domaine fascinant de l'exploration mentale, de la recherche scientifique et du développement personnel. Ils peuvent offrir des avantages significatifs, notamment la réduction du stress, l'exploration de la conscience de soi et l'amplification de la créativité.

Cependant, il est crucial de reconnaître les risques potentiels associés à ces états, en particulier lorsque des substances psychédéliques sont impliquées. Pour ceux qui souhaitent explorer les EMC, il est recommandé de le faire de manière responsable et sous la supervision d'un professionnel qualifié.

La recherche scientifique continue d'approfondir notre compréhension des EMC, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles opportunités thérapeutiques et à une meilleure appréhension de la nature de la conscience humaine. Nous espérons pouvoir bientôt participer plus grandement à cette recherche plus approfondie sur les EMC par les protocoles que nous souhaiterions mettre en place concernant le Processus NeurolinK.


80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page