top of page

Comment en finir avec les douleurs

Dernière mise à jour : 27 juil.

Notre corps nous parle en permanence en utilisant ses mots à lui. Ces maux qui font souvent mal et créent parfois des douleurs, pas toujours faciles à supporter.




Dans cet article, je vous donnerai des pistes pour être plus à l’écoute de votre corps afin qu’il ne soit pas contraint à aller jusqu’à la manifestation de douleurs. Je vous indiquerai également des voies pour calmer les endroits qui font mal et vous aider à vous en débarrasser définitivement.


Apprendre à parler à son corps


Votre corps est d’une intelligence infinie. Sa constitution est un miracle et ses modes de fonctionnement sont incroyables. Dans notre culture, nous n’avons pas appris son langage. Pourtant, il vous parle tout le temps, mais vous n’êtes pas habitué(e) à l’écouter.


Comment interroger votre corps ?

Pour être en communication avec votre corps, il est primordial de le questionner. C’est à vous d’aller vers lui en lui posant des questions pour répondre à ses besoins ou mettre de la compréhension sur une douleur. Vous pouvez l’interroger avec ce type de questions :

  • Qu’as-tu envie de manger ?

  • As-tu envie d’aller courir ou d’aller à la piscine ?

  • Comment te sens-tu dans ce lieu ?

  • De quoi as-tu besoin pour te sentir bien ?

  • À quoi est liée cette douleur ?

  • Quel message veux-tu me faire passer ?

Ça pourrait paraître étrange, mais on interroge bien un enfant pour connaître ses besoins et envies, alors pourquoi pas notre corps ?

Une fois que vous avez posé votre question, il faut pouvoir être à l’écoute de la réponse. Nous allons voir comment les réponses peuvent être formulées.


Comment écouter et entendre votre corps ?

Le corps fonctionne avec des sensations. Quand il dit « Non », vous sentez de la contraction, de la tension, un certain malaise. Quand il dit « Oui », cela se traduit par du relâchement, de la détente, du bien-être. Vous pouvez aussi percevoir des sensations de lourdeur quand ce n’est pas bon pour votre corps et de la légèreté lorsque c’est agréable pour lui.


Pour vous amuser et apprendre à être à l’écoute de votre corps, vous pouvez lui poser des questions : est ce lourd ou léger pour toi d’aller te balader après le repas ? Si vous ressentez de la légèreté, c’est que votre corps est partant. La lourdeur signifie que vous pouvez faire un autre choix plus agréable pour votre corps.


Pour les douleurs que vous ressentez, vous pouvez utiliser le principe des questions ouvertes comme : « corps, quel message veux-tu me faire passer avec ce mal de cheville ». Dans cette configuration, il est important de rester à l’écoute de tous les messages qui viendront à vous sous toutes les formes.

Ça peut être un message externe (de l’extérieur de vous) comme une émission qui vous explique que le pied symbolise le fait d’avancer dans sa vie.

Ça peut aussi être un message interne (qui vient de l’intérieur de vous) et qui dit, par exemple, « ce nouveau travail ne me tente pas vraiment ».


Les messages que votre corps utilise pour répondre à vos questions sont très diversifiés. C’est comme tout, plus vous vous entraînerez à les percevoir et plus, vous pourrez être à l’écoute de votre corps.

Plus vous développerez votre communication avec votre corps, en d’autres termes avec vous-même et plus, vous serez en communion avec lui. Cela vous permettra de mieux appréhender vos douleurs qui sont le reflet de messages que votre corps vous a envoyé, mais que vous n’avez pas reçu.

Ce qui est regrettable dans les modes de fonctionnement de l’être humain est qu’il attend souvent d’avoir un problème douloureux ou grave pour écouter son corps.


Réduire au maximum les douleurs

Chaque corps a ses propres modes de fonctionnement et ses propres fragilités. Il est indispensable de connaître vos propres zones de sensibilité. Ça peut être une partie de votre corps plus fragile ou encore qui a été lésée par un accident, de l’usure ou des mouvements non adéquats. Vous pouvez aussi fragiliser votre corps et en favoriser les douleurs par une mauvaise hygiène de vie. Comme tout véhicule, il a besoin de carburant sain pour fonctionner de façon optimale.


Comment bien s’occuper de son corps ?

L’alimentation, l’activité physique, la stabilité émotionnelle et mentale, votre cadre de vie, la qualité de votre sommeil. Tous ces aspects contribuent au bien-être de votre corps.

En termes de recettes pour bien manger, bien bouger ou encore bien dormir, il n’y a pas de miracle ! C’est en ayant une bonne connaissance de votre corps que vous saurez comment répondre à ses besoins, à tous les niveaux.


Par votre constitution physiologique, certains endroits de votre corps ont plus besoin de soin que d’autres. Si, par exemple, vous avez une peau fragile, il sera important que vous choisissiez les bonnes crèmes pour nourrir votre peau et que vous preniez le temps, quotidiennement, de vous en occuper.

C’est en étudiant les spécificités de votre corps que vous saurez adapter l’attention que vous lui porterez de manière personnalisée.


Comment bien connaître votre corps ?

Vous pouvez, tout d’abord, vous informer de la façon dont il est constitué et de ses modes de fonctionnement. Connaître vos organes vitaux et les tissus qui constituent votre organisme. Vous pouvez aussi l’observer dans toutes les situations que vous vivez. Pour cela, prenez quelques secondes pour percevoir ce qui se passe à l’intérieur de vous lorsque vous faites telle ou telle expérience.


Entendez-ce qui se passe en vous lorsque vous vivez une émotion, lorsque vous mangez tel aliment ou encore quand vous entretenez tels types de pensées.

Plus vous ferez des tests et observerez les réponses que fournit votre corps et plus, vous apprendrez à le connaître.


Les personnes qui connaissent bien leur corps n’ont pas besoin de faire de régime ou de prendre des médicaments dès qu’un mal de tête ou de dos survient. Elles savent comment nourrir leur corps physiquement, émotionnellement, mentalement. Quand elles ressentent des douleurs ou des dysfonctionnements, elles savent aussi, la plupart du temps, comment y remédier rapidement et en douceur.


Comment accompagner son corps dans ses changements

Le corps change tout au long de la vie. Il se transforme, s’ajuste, se déforme parfois. Le corps est intensément vivant. Il réagit, en permanence, à tout ce que vous vivez. Il est influencé par tout ce qui se passe en vous et avec toutes les interactions que vous avez avec l’extérieur.

Dans de grosses phases de changements, il est judicieux d’accompagner votre corps pour qu’il puisse s’adapter plus facilement et de façon plus douce.

Pour cela, vous pouvez choisir de lui donner des soins comme :

  • Des massages

  • Une alimentation particulière, momentanément

  • Plus de repos et de relâchement

  • Un rythme d’activité physique différent

  • Plus de lien avec la nature

  • Des séances de médecines douces

  • Plus de repos et de relâchement


Faites des tests et voyez comment vous pouvez accompagner votre corps au mieux dans ses phases de transition. Vous pouvez aussi vous faire aider par un praticien qui vous fait du bien, quelle que soit sa technique.


Remplacer les douleurs par du bien-être

Il existe de plus en plus de techniques pour se débarrasser de ses douleurs et trouver le bien-être. Chacun de nous a ses propres ressources externes. La médecine parallèle offre des possibilités qui se diversifient de manière significative.

Ce qui est plus complexe, c’est de trouver des méthodes qui marchent durablement. En effet, une séance de médecine douce va soulager sur le moment et parfois pour plusieurs semaines. Mais, la plupart du temps, les déséquilibres réapparaissent.





Deux solutions pour trouver un bien-être durable

Une démarche active : vous qui agissez

Vous pouvez choisir d’aller explorer la source de vos dysfonctionnements. Le fait d’en avoir conscience vous permettra de ne pas reproduire les conséquences de ces modes de fonctionnement. Pour cette alternative, il est nécessaire que vous soyez dans une démarche proactive.

Les stages de développement personnel vous aideront à entrer dans cet espace de compréhension de ce qui déclenche et fait perdurer vos douleurs. Pour les personnes qui ont besoin de comprendre, accueillir et extérioriser, c’est une démarche très libératrice et très créatrice. Voici un stage qui vous permettra de concrétiser cette démarche de façon efficace : le Voyage du Héros.

Cependant, tout le monde n’est pas prêt à cela.

En effet, bon nombre de personnes n’ont pas envie d’aller remuer leur passé ou de se plonger dans un processus mental approfondi.


Une démarche passive : vous recevez

Si vous n’avez pas envie d’entrer dans un processus de compréhension et de démarche proactive, vous pouvez opter pour une technique de médecine douce. Dans la majorité des cas, elle ne vous demande pas d’autres actions que de vous poser sur une chaise ou une table de soin et de laisser la magie de votre être opérer.


C’est le cas lorsqu’une personne reçoit le Processus Neurolink. Elle s’allonge, habillée, sur la table de soin. Elle n’a rien d’autre à faire que de laisser le praticien pratiquer le protocole.

Le Processus consiste à débarrasser le corps des traumas fixés dans les tissus et qui engendrent des lésions et des dysfonctionnements. Par son action sur le système limbique, il agit en profondeur et de façon pérenne, ce qui permet aux corps de ne pas retomber dans ses douleurs habituelles et de retrouver son équilibre et son bien-être.


Vous trouverez des praticiens Neurolink en cliquant sur le lien ci-dessous.

Réseau des praticiens Neurolink


34 vues0 commentaire
bottom of page