top of page

Comment se libérer de votre mal de dos ?

Dernière mise à jour : 21 mai

Le mal de dos font partie des douleurs les plus fréquentes et les plus handicapantes. On estime que 80% de la population présentera des douleurs au cours de leur vie. On pourrait donc se poser la question : qui n’a pas mal au dos ?

Les lombalgies (douleurs lombaires) représentent 20 % des accidents du travail (AT) et 7 % des maladies professionnelles (MP). Mais quel que soit leur emplacement, elles peuvent être légères ou très intenses, aiguës où chroniques, entrainant de ce fait de réelles gênes.

Nous passons tous par des moments où des douleurs de dos peuvent surgir et nous limiter dans notre mobilité quotidienne.

À quoi est lié le mal de dos ?



Les facteurs qui entrainent le mal de dos

Le mal de dos est un problème de santé courant qui touche effectivement un grand nombre de personnes dans le monde. Il existe plusieurs facteurs qui contribuent à cette prévalence élevée.


Un mode de vie sédentaire

De nombreuses personnes passent de longues heures assises devant un ordinateur, en conduisant ou en regardant la télévision. Cet immobilisme affaibli et rigidifie les muscles du dos, provoquer une inflammation et des problèmes de posture.


Une mauvaise posture

Une position inadaptée et très souvent répétitive pendant le travail notamment, mais aussi durant le sommeil ou dans les activités quotidiennes peut exercer une pression excessive sur les structures de la colonne vertébrale et des contraintes myotendineuses qui peuvent alors entraîner des douleurs.


Le manque d'exercice

Le manque de mouvement et de renforcement des chaines musculaires réduisent l’équilibre entre les muscles antagonistes (c’est-à-dire opposés dans leur mouvement), rendant le dos plus vulnérable aux blessures et aux douleurs.


Le surpoids et l’obésité

L’excès pondéral peut générer une pression excessive sur la colonne vertébrale, notamment sur les disques intervertébraux, réduisant la mobilité vertébrale et augmentant ainsi le risque de douleurs dorsales.


Le stress

Le stress, surtout répétitif, entraine des réactions neurovégétatives qui induisent des tensions musculaires dans le dos, déclenchant ou aggravant les douleurs dorsales.


Les blessures et traumatismes

Les lésions causées par des accidents, des chutes, ou des mouvements brusques peuvent endommager les structures du dos et provoquer des douleurs.


Le vieillissement

Avec l'âge, les disques intervertébraux perdent de l'élasticité, et les articulations peuvent subir une usure, ce qui peut entraîner des douleurs dorsales.


Les facteurs génétiques

Certaines personnes peuvent être prédisposées génétiquement à des problèmes de dos, tels que des malformations vertébrales ou des troubles dégénératifs.


Les conditions médicales

Des affections comme l'arthrite, l'ostéoporose, la scoliose, les infections, les hernies discales, etc., peuvent également être responsables du mal de dos.


Quelles sont les maladies de dos les plus répandues ?


Les douleurs de dos sont variées tout comme la source d’où elles proviennent. Elles peuvent toucher tous les étages, du bas bassin au crâne, et intéresser une où plusieurs parties, voire la totalité du dos. Voici les maladies de dos les plus fréquemment rencontrées.


La cervicalgie

Il s'agit de douleurs au niveau du cou et de la région cervicale de la colonne vertébrale. Elles peuvent être dues à une mauvaise posture, à des tensions musculaires ou à des problèmes liés aux disques cervicaux.


La dorsalgie

Comme son nom l’indique elle intéresse la partie dorsale, située entre la base du cou et les lombaires. Cette région correspond au grille costal (toutes les vertèbres présentant des cotes). Les douleurs sont ici le plus souvent d’origine musculaire impliquant les muscles paravertébraux et/ou intercostaux.


La lombalgie

Egalement connue sous le nom de douleur lombaire, elle affecte la partie inférieure du dos (la région lombaire). La lombalgie peut être causée par des muscles tendus, des ligaments endommagés, des problèmes de disques intervertébraux ou des troubles articulaires.


La sciatique

Elle résulte de l'irritation ou de la compression du nerf sciatique, dernière racine nerveuse à sortir après la 5e lombaire. Il s’agit du plus long nerf du corps qui s'étend de la colonne lombaire jusqu'au pied. La sciatique provoque généralement une douleur qui se propage uniquement sur la partie postérieure de la jambe.


L'arthrose

C’est une maladie dégénérative qui peut affecter toutes les articulations du corps, y compris celles de la colonne vertébrale. Elle entraîne une usure progressive du cartilage, provoquant des douleurs et une raideur dorsale. Vous pourrez en apprendre plus dans cet article "L'athrose, une pathologie articulaire pas si mécanique que ça".


La hernie discale

Une hernie discale se produit lorsqu'un disque intervertébral, qui agit comme un coussin entre les vertèbres, est endommagé et que son noyau gélatineux sort de sa position, exerçant ainsi une pression sur les nerfs et provoquant des douleurs. Cette douleur est alors appelée névralgie et peut intéresser n’importe quel étage vertébral. Néanmoins elle est plus fréquente au niveau lombaire et cervical.


La sténose spinale

Il s'agit d'un rétrécissement anormal du canal rachidien, le passage à travers lequel passent la moelle épinière et les nerfs rachidiens. Ce rétrécissement peut générer des douleurs et une perte de sensation dans les bras et les jambes.

· Les fractures vertébrales : elles peuvent survenir à la suite d'un traumatisme, de l'ostéoporose (affaiblissement des os) ou de maladies osseuses.


· La spondylarthrite ankylosante : c’est une forme d'arthrite inflammatoire qui affecte principalement la colonne vertébrale et les articulations sacro-iliaques, provoquant des douleurs quasi permanentes et une raideur dorsale qui va s’aggraver dans le temps, entrainant progressivement de plus en plus de perte de mobilité.


Sans aller jusqu’au diagnostic, les tensions dans le dos peuvent être tout autant handicapantes, voire plus que les maladies citées ci-dessus. Il est donc nécessaire de préserver son dos. La prévention joue un rôle crucial dans la gestion des maux de dos. Une attention particulière à l'ergonomie au travail et à la maison peut aider à prévenir et à réduire les douleurs dorsales.


Il existe aussi d’autres possibilités pour prévenir et réduire le mal de dos.



Comment prévenir et réduire les douleurs de dos ?


Prévenir et réduire les douleurs de dos implique d'adopter un mode de vie sain et de mettre en place des pratiques favorables à la santé de la colonne vertébrale.



Voici 13 conseils pour prévenir et soulager les douleurs de dos.


1. Maintenez une bonne posture

Faites attention à votre posture lorsque vous êtes assis où debout, notamment en position statique. Évitez de vous pencher en avant de manière excessive et gardez votre dos droit.

2. Mangez de façon équilibrée

Favorisez les aliments alcalins plutôt qu’acides. Car, l’acidité peut entrainer des inflammations qui accroissent le mal de dos. Voici les 12 aliments les plus alcalins : persil, curcuma, tisane avec ortie ou fenouil, cacao cru, abricot sec, raisin sec, bette, épinard, banane, pommes-de-terre, courge, chou vert.

3. Faites de l'exercice régulièrement

Renforcez vos muscles dorsaux, abdominaux et obliques en faisant des exercices qui ciblent ces zones. L'activité physique régulière aide à maintenir une colonne vertébrale forte et souple. Pour préserver la colonne, favoriser les exercices qui ne compressent pas votre dos comme les gainages.

4. Étirez régulièrement

Effectuez des étirements pour assouplir vos muscles et améliorer la flexibilité de votre dos. Les étirements favorisent également la détente musculaire.

5. Évitez le surpoids

Maintenez un poids convenable pour réduire la pression exercée sur la colonne vertébrale, ce qui peut réduire le risque de douleurs dorsales.

6. Soulevez les objets correctement

Pliez les genoux et gardez le dos droit. Évitez de vous pencher en avant en soulevant.

7. Utilisez une chaise ergonomique

Si vous travaillez à un bureau, choisissez une chaise qui soutient correctement votre dos et assurez-vous que votre bureau est à la bonne hauteur pour éviter de vous pencher en avant.

8. Pratiquez des activités à faible impact

Choisissez des activités physiques qui mettent moins de stress sur votre dos, comme la natation ou le vélo.

9. Faites des pauses régulières

Si vous passez de longues heures assis ou debout, prenez des pauses pour vous étirer et bouger.

10. Utilisez des méthodes de gestion du stress

Le stress peut aggraver les douleurs dorsales. Pratiquez des techniques de relaxation, telles que la méditation, le yoga ou la respiration profonde, aide à réduire le stress.

11. Dormez sur un matelas de soutien

Assurez-vous que votre matelas offre un soutien adéquat à votre colonne vertébrale pour favoriser une bonne posture pendant le sommeil.

12. Évitez les positions statiques prolongées

Essayez de ne pas rester dans la même position pendant de longues périodes. Changez de position régulièrement pour éviter les tensions musculaires.

13. Evacuez vos tensions corporelles

Certaines techniques comme le Processus Neurolink permettent de libérer les tensions enregistrées dans votre corps, de façon significative et définitive.


Quelles techniques médicales et paramédicales soulagent le mal de dos ?


La kinésithérapie

Egalement appelée physiothérapie, rassemble ide nombreuses techniques et outils différents afin de renforcer les muscles du dos, améliorer la flexibilité et la mobilité de la colonne vertébrale, et soulager les douleurs. Les kinésithérapeutes utilisent notamment des exercices, des massages, des étirements, des manipulations et des thérapies par la chaleur ou le froid.


La chiropratique

Les chiropracteurs se concentrent sur le traitement des troubles musculo-squelettiques, y compris les douleurs dorsales, en utilisant des ajustements manuels de la colonne vertébrale pour améliorer l'alignement et soulager la pression exercée sur les nerfs. Ces techniques sont assez symptomatiques, pouvant soulager à court terme mais avec peu d’action significative sur le long terme.


L’ostéopathie

Les ostéopathes manipulent également les articulations, mais utilisent aussi des techniques viscérales, musculaires et cranio-sacrées pour soulager les douleurs rachidiennes, en se concentrant sur l'idée que le corps a la capacité de s'auto-guérir.


L’acupuncture

C’est une pratique de la médecine traditionnelle chinoise qui implique l'insertion d'aiguilles fines dans des points spécifiques du corps pour soulager la douleur et restaurer l'équilibre énergétique.


Les analgésiques et anti-inflammatoires

Les médicaments analgésiques en vente libre ou sur ordonnance, tels que le paracétamol ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), peuvent être utilisés pour soulager temporairement la douleur.


Les Infiltrations

Dans certains cas, des injections de corticostéroïdes ou d'anesthésiques locaux peuvent être utilisées pour soulager l'inflammation et la douleur dans des zones spécifiques du dos.


Les massages thérapeutiques

Les massages peuvent aider à détendre les muscles tendus du dos, réduire les tensions et améliorer la circulation sanguine, ce qui peut soulager les douleurs de dos.


La thérapie cognitive et comportementale (TCC)

La TCC peut être utilisée pour aider à gérer la douleur chronique en modifiant les schémas de pensée et les comportements liés à la douleur.


Thérapie par la chaleur ou le froid

L'application de chaleur ou de froid sur la zone douloureuse peut soulager temporairement les douleurs dorsales en réduisant l'inflammation et en détendant les muscles.


La Relaxation et gestion du stress

Des techniques de relaxation, telles que la méditation ou la respiration profonde, peuvent aider à réduire le stress, qui peut aggraver les douleurs dorsales


Le Processus Neurolink

C’est un protocole somato-neuro-émotionnel innovant, qui par son action globale, permet au corps de retrouver un relâchement global profond. Les tensions, présentes dans les tissus, sont libérées définitivement grâce à une reprogrammation du système nerveux. Le Processus Neurolink soulage l'axe vertébral dés la première séance.


Vous l’avez compris, la priorité est d’avoir conscience de votre colonne vertébrale et des tensions qui s’y installent afin de prévenir des douleurs de dos. Si elles se sont installées et que vous ressentez des douleurs, ou qu’elles ont été causées par un accident, un éventail de techniques existe pour vous aider à vous en libérer. Choisissez celles qui vous parlent le plus sans attendre que vos douleurs s’aggravent.

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page